Article_Reflet - Golf-Tonus - Cours de golf

Cous de golf - voyage de golf
Aller au contenu
Meilleure enseignante de golf au Québec
GUILLAUME GERVAIS
GGERVAIS@GRAVITEMEDIA.COM
Article Journal Le reflet du 9 février 2022

DELSON
Passionnée par le golf, Sylvie Schetagne a introduit une nouvelle méthode d’enseignement innovatrice qui lui permet de partager les notions fondamentales de ce sport tout en intégrant son bagage académique en sciences de l’activité physique.

Grâce à cette technique, celle qui est native de Delson a remporté le titre de meilleure enseignante de golf de l’année par l’Association professionnelle de golf au Québec (PGA Québec), le 18 mars 2021. Ce prix lui a ensuite permis de représenter la province lors de la remise du prix de l’enseignant de golf de l’année au Canada le 27 janvier dernier, qui a finalement été décerné à son compatriote de la Colombie-Britannique.

C’est une autre lauréate, dans la catégorie développement professionnel, qui a soumis la candidature de Mme Schetagne à PGA Québec. Celle-ci, qui préfère rester humble, remercie sa consœur d’avoir pensé à elle.

« Je suis choyée d’avoir été reconnue par mes pairs au Québec, indique-t-elle. Ça fait chaud au cœur. »
Pour sa part, le directeur général de PGA Québec est fier de ce que Mme Schetagne a accompli, car elle « travaille très fort pour organiser des camps de golf à travers le Québec ».

« Ça démontre l’impact que les femmes ont sur notre sport et la promotion du golf à travers la province, a affirmé au Reflet Dominic Racine. Nous espérons que ça va motiver les jeunes filles à s’initier au golf. »

La lauréate a créé sa propre méthode d’enseignement du golf, en mettant l’accent sur les aptitudes physiques, techniques, mentales et tactiques (PTMT). Son entreprise Golf-Tonus donne des leçons pour les maîtriser. Il s’agit d’une reconnaissance méritée pour celle qui s’occupait de l’entretien des verts et qui travaillait comme serveuse à l’ancien Club de golf de Candiac à l’adolescence! C’est d’ailleurs à cet endroit qu’elle a développé sa passion pour le golf, où elle y a fait ses débuts grâce à des bâtons donnés et des leçons offertes gratuitement par les professionnels du club.

Ancienne patineuse de vitesse courte piste, la Delsonnienne d’origine a aussi fait parler d’elle pour ses performances dans ce sport, notamment sa 21e place au Canada après seulement six mois d’entraînement.

VIVRE SA PASSION
Après la mort de sa mère en 2004, la golfeuse de 48 ans a décidé de faire ce qu’elle aimait le plus dans la vie: pratiquer le golf à temps plein. Son décès lui a fait réaliser qu’il était important qu’elle s’investisse à fond dans ce qui la rendait heureuse.

« J’ai donc monté un programme en donnant des cours et en recevant de la formation de mon enseignant de golf Pierre Dugas, explique celle qui jouait déjà, mais qui voulait enseigner. J’ai remarqué que j’avais une fibre entrepreneuriale que je ne connaissais pas. »

Celle qui est devenue golfeuse professionnelle en 2000 a été la seule femme à jouer sur le circuit avec les hommes pendant près de 10 ans et a été la première femme à se qualifier à l’Omnium du Québec. Détentrice d’une maîtrise en sciences de l’activité physique, la résidente de Châteauguay est actuellement étudiante au doctorat à l’Université Laval et son projet de recherche porte sur la méthode d’enseignement du golf. La diplômée cherche notamment à démontrer que les notions enseignées au golf peuvent s’apprendre plus facilement si elles sont apprises en dictant une phrase rimée et rythmée.

« Je cible la matière que je veux enseigner en utilisant des phrases, dans l’optique qu’ils vont les retenir et repartir avec ce contenu-là, souligne-t-elle. D’après Mme Schetagne, en apprenant un mouvement de golf combiné à une séquence vocale à répéter, les élèves peuvent se rappeler plus facilement la leçon.

« ‘ Le sourire pour la photo ’ est la phrase apprise à la dernière habileté du 4e cours pour la finition, décrit-elle. Elle signifie de ne pas être trop dans l’émotion, mais plus dans l’appréciation. »

Mme Schetagne n’a pas de local fixe; elle donne ses cours aux différents terrains de golf qui l’autorisent à donner sa formation, notamment le Triangle d’or à Saint-Rémi.

INTÉRÊT À LA HAUSSE
Les élèves de Mme Schetagne travaillent leur posture, leur prise et leur finition, mais aussi les aspects de leur élan de golf comme leur transfert de poids, leur montée, l’impact et la traversée. Ils abordent également les différentes situations qui peuvent survenir sur le parcours comme les coups dans les fosses de sable, les coups d’approche et les roulés.

En temps normal, elle offre également aux golfeurs de participer à des stages dans les régions du Québec et à l’étranger. Au cours de sa carrière, elle a donné l’opportunité à ses élèves de participer à 42 voyages de golf.

D’ailleurs, elle a remarqué une grande hausse d’inscriptions à ses cours depuis la pandémie. Cette croissance suit la tendance de Critères

Pour remporter le titre d’entraîneur de golf de l’année, les critères suivants doivent être respectés.
  • Être reconnu comme un enseignant de golf exceptionnel parmi les membres de la PGA du Canada et être certifié dans le volet du programme national de certification des entraîneurs.
  • La nomination doit être basée sur l’expérience passée complète du candidat ainsi que sur son engagement à poursuivre sa contribution et son assistance.
  • Les accomplissements des cinq dernières années doivent être mis en valeur.
  • Le candidat doit avoir implanté des programmes d’enseignement inhabituels, innovateurs et/ou spéciaux.
  • Les publications d’articles, de livres et de magazines concernant le candidat sont un atout.
  • Le candidat est également évalué sur sa performance globale en enseignement à son club, dans leur région et au niveau national, l’intérêt pour le golf qui a augmenté à travers la province, estime-t-elle
commanditaire Golf-Tonus
© 2017 Sylvie Schetagne
Tous droits réservés
@ 2017 Howdy-Quebec
Retourner au contenu